Un village chargé d’histoire

Quintenas tirerait son nom d’un propriétaire terrien gallo-romain Quintinius, dont le nom signifie “5e enfant d’une famille”.

Le village renferme des édifices majeurs et une multitude de petits trésors patrimoniaux à découvrir au gré des promenades. Deux monuments historiques signent l’identité de la commune : l’église romane fortifiée et le pont suspendu sur la Cance. L’église Saint-Pierre-aux-Liens est très ancienne ; son existence est attestée dès le IXe siècle. Le bâtiment actuel date pour partie du XIIe siècle et pour partie du XIVe siècle. Le bas du clocher et le chœur roman constituent la partie la plus ancienne de l’édifice. À l’extérieur, les arcatures en mâchicoulis, la bretèche, la tourelle d’angle, les fenêtres des chapelles en étroites meurtrières agrémentent les façades. A l’intérieur, les tombes de Charles du Peloux, sieur des Colaux, seigneur de Brézenaud et de son épouse, Louise d’Hostun de Claveyson sont visibles ainsi que leurs armoiries.

Dans le village, la “Maison des Fromages” doit son nom aux piliers particuliers de son auvent ressemblant à un empilement de fromages de pays : le picodon. Une maison forte à l’entrée du village, place du Pontet, a été édifiée à la même époque que le clocher de l’église, au XIVe siècle. Elle garde encore son escalier à vis dans sa tour pentagonale ainsi que les blasons sculptés de ses premiers propriétaires, les Faure du Cros.

Aux alentours se dressent l’Hotoire et Manoha, d’imposantes maisons fortes du XVe et XVIe siècle, le passage d’un chemin muletier, deux menhirs prés du pont sur la rivière Goueille ainsi que la fontaine et sa Jeanne d’Arc et un lavoir sur la place du Pontet vous invitent au voyage.

De nombreux sentiers sillonnent la campagne et permettent de joindre les huit hameaux répartis en couronne autour du village, en profitant du cadre champêtre, prairies et petites chênaies. L’un d’eux conduit au pont du Moulin-sur-Cance, édifice construit par Marc Seguin au milieu du XIXe siècle, un des premiers ponts suspendus. Récemment restauré, ce pont à lui seul mérite l’excursion au cœur de la nature.